FANDOM


Chapitre 18 : Le flocon du passé

- A nous deux ! Martial !

Yùjin et Martial continuèrent à glisser le long de la pente et arrivèrent dans un champ.

- Je vais te .... Yùjin ! C'est toi !?

- Oui ! Mais je vais pas te laisser partir ! Même si on est ami ! Tu as fait du mal à Sean et ça je ne le supporte pas !

Martial baissa les yeux et lui dit :

- Alors il ne me reste plus qu'à te tuer......

Il fonça sur Yùjin à toute vitesse le bras se transformant en massue.

- Massue d'or !

Il frappa plusieurs fois mais Yùjin esquivait avec une agilité sans précédente et lui sauta sur la tête.

- Nananananer ! lui cria-t-il en tirant la langue.

- Fait attention à tes pieds ! Chevelure d'or !

Les cheveux de Martial transpercèrent les pieds de Yùjin et il tomba à terre.

- Aïe ! Tu l'auras voulu ! Glaciation supr....

Il se souvint des paroles de Sean : 

" Si tu changes quelque chose dans le passé, le futur sera modifier ! "

- Alors tu vas faire quoi ?  Tiens ! Pied doré !

Yujin fut frappé violemment et tomba à terre.

Pendant ce temps dans le présent.

- Akké ! Tu n'as pas vu Yùjin ? demanda Levy.

- Non ! J'ai pas vu le crétin !

- Et toi Yùjò ?

- Aaaah (non) !

- Mince ! Où est il ? Ces types sont plus coriaces que ceux des épreuves précédentes !

- Ouais mais ça pimente l'épreuve ! Ce qui m'inquiète c'est que l'autre idiot a disparu ! On sait de quoi il est capable quand on le laisse seul !

- Heu... C'est toi qui dit ça !

- Tu insinues quoi ?!

Ils continuèrent à se disputer sans se rendre compte qu'ils se faisaient encercler par des personnes se ressemblant comme deux gouttes d'eau.

- Qui est ce ? crièrent-t-ils se rendant compte qu'ils étaient encercler.

De retour dans le passé.

- Merde, il faut que je fasses gaffe ! pensa Yùjin.

Martial continuait à le frapper sans que celui-ci riposte.

- Alors pourquoi tu ne fais rien ? Hein Yùjin ?!

- 'Tain que faire ? se dit il, Je sais ! Mais il ne faut pas que je me rate.

Il se releva grimpa sur un pommier sortit son sabre et fit plusieurs saltos en passant à côté de Martial avant de se réceptionner à genoux.

-Le flocon du passé !

Le torse de Martial était recouvert par un flocon de glace qui se brisa. Martial se tordait de douleur car Yùjin l'avait effectivement tranché là où se trouvait le flocon.

- Comment as-tu ? lui hurla-t-il.

- Martial, tu sous-estimes le pouvoir de l'amitié !